Agence franco-Allemande pour les échanges dans l'enseignement et la formation professionnels

  • de
  • fr

Toutes les Actus

Cours de langues en ligne ProTandem : une expérience d’apprentissage enrichissante

Esra-Leon Limbacher et Alfonsine Camiolo pendant le cours de langues tandem en ligne

Adaptés à un apprentissage exclusivement en ligne, les cours de langues tandem pour adultes, ont remporté l’adhésion des participants. Leur nouveau format, à distance, rentre dans le cadre d’un projet pilote mené par ProTandem et l’OFAJ, l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse. Après une première programmation en juillet, la deuxième édition s’est déroulée du 19 au 23 octobre 2020. Nous avons échangé avec Alfonsine Camiolo et Esra-Leon Limbacher, tous deux juristes dans la « Task Force Frontaliers de la Grande Région », qui ont suivi ce cours en ligne et nous livrent leur retour d’expérience.

La « Task Force Frontaliers » est une structure transfrontalière de la Grande Région qui couvre les territoires de quatre pays : en France la Lorraine ; en Allemagne les Länder de Rhénanie-Palatinat et de Sarre ; le Luxembourg ainsi que, pour la Belgique, la Wallonie. Son siège se trouve au Ministère de l’Économie, du Travail, de l’Énergie et du Transport du Land de Sarre. Sa mission consiste à élaborer des propositions de solutions juridiques et administratives répondant aux principaux problèmes auxquels sont confrontés les travailleurs frontaliers.

Bonjour Madame Camiolo, Bonjour Monsieur Limbacher ! Vous avez participé au cours en ligne tandem, organisé par ProTandem : pouvez-vous nous faire part de votre expérience ?
Alfonsine Camiolo : J’ai vraiment trouvé ça bien. Il n’y a eu aucun souci technique, les enseignants étaient disponibles et répondaient à toutes nos questions. L’ambiance était bonne, j’ai pu rencontrer des personnes très sympathiques pendant ce cours – et certains contacts se sont maintenus au-delà du cours, ce qui fait toujours plaisir. Tout le monde était ouvert, n’hésitait pas à être spontané, je dirais même que l'on se sentait détendus, alors qu’on venait participer à un cours ! Et bien sûr, on était tous très motivés.
Esra-Leon Limbacher : Il y a eu pleins de moments forts pendant ces cours. Il faut dire aussi que nous avons bénéficié d’une toute autre approche que celle d’un cours traditionnel où l’on vous enseigne uniquement la théorie. On échange directement avec différentes personnes qui viennent des régions les plus variées. On apprend aussi à connaître des profils différents, et je ne parle pas uniquement ici des personnalités, mais aussi de la manière d’envisager un apprentissage collaboratif.

Connaissiez-vous déjà la méthode tandem ? Vous a-t-elle plu ?
Esra-Leon Limbacher : Je ne la connaissais pas, c’était tout nouveau pour moi.
Alfonsine Camiolo : Pour moi aussi ! Ça faisait longtemps que je voulais essayer ce format-là. Lorsque j’étais étudiante, l’Université proposait ce genre de cours, mais je n’osais pas, à l’époque. On s’apprend mutuellement des choses, car on passe du rôle d’enseignant à celui d’apprenant, ou l’inverse, et je trouve que c’est une méthode tout à fait intéressante.  

Qu’est-ce que vous avez particulièrement apprécié ?
Alfonsine Camiolo : Nous avons fait un travail de groupe au cours duquel nous avons pu échanger à propos de la poésie allemande et française. J’ai trouvé ce temps de discussion assez unique et enrichissant.
Esra-Leon Limbacher : Pour ma part, c’étaient les moments où nous nous sommes entraînés à mener une véritable conversation. Le format du cours tandem est propice à ce genre d’exercices. Dans ma vie de tous les jours, c’est ce qui me manque : ne pas uniquement apprendre des nouveaux mots de vocabulaire en français, mais pouvoir les employer dans des conversations.  

Du fait de votre travail, vous connaissez bien les embûches auxquels sont actuellement confrontés ceux qui sont ou qui travaillent dans le transfrontalier. Dans ce contexte de pandémie mondiale due au COVID-19, quel regard portez-vous sur les cours tandem en ligne ?
Alfonsine Camiolo : Je trouve que la coopération franco-allemande et les échanges internationaux peuvent continuer à être soutenus avec des dispositifs de ce type, même dans une situation difficile comme celle que nous traversons. C’est très important !
Esra-Leon Limbacher : Selon moi, la crise provoquée par le coronavirus a été une sorte de catalyseur – mais envisagée dans un sens positif, pas négatif. On n’avait peut-être pas utilisé toutes les possibilités qui s’offraient à nous ; maintenant, en tout cas, on se tourne résolument vers le numérique. Pour nous qui avons participé au cours, ça a été positif dans le sens où nous avons eu accès sans difficultés à un cours en ligne. Si le cours avait été en présentiel, nous aurions vraiment eu du mal à y participer.

Comment allez-vous pouvoir réinvestir les connaissances acquises lors de ce cours en ligne dans votre travail à la « Task Force Frontaliers » ?
Alfonsine Camiolo : J’ai clairement pu améliorer mes compétences en allemand et consolider aussi certains acquis que j’avais.
Esra-Leon Limbacher : Dans la Task Force, on est amené à travailler avec des personnes de beaucoup de nationalités différentes et à être dans un environnement multilingue. Les cours de langues tandem sont totalement cohérents avec la mission dont nous avons la charge ici.

Est-ce que vous recommanderiez le cours de langues tandem ?
Alfonsine Camiolo : Oui !
Esra-Leon Limbacher : Très clairement, oui. Et lorsqu’on travaille dans un ministère de la Sarre, il ne faut pas hésiter à saisir une opportunité comme celle-ci.

Merci à vous d’avoir pris le temps de partager votre expérience. Nous vous souhaitons bonne continuation pour vos prochaines formations en langues, et espérons avoir le plaisir de vous retrouver lors du prochain cours tandem en ligne de ProTandem !